"Soyons le changement que nous souhaitons voir dans le monde" Mahatma Gandhi

"Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde.
C'est d'ailleurs toujours comme cela que ça s'est passé." Margaret Mead



mardi 28 février 2012

Appel des Indignés de Paris pour lancer une Constituante

Ajouté le 11 mars 2012 : 
Voici une vidéo qui résume les propositions du professeur Etienne Chouard,
ardent défenseur d'une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort,
ainsi que le site Le Message, qui a été inspiré par ses idées :

http://www.youtube.com/watch?v=1jyr_FAGFzk
http://www.le-message.org/

Je vous recommande ce site Le Message très bien conçu et très pédagogique,
qui nous explique comment :
  • Comprendre le message
  • Diffuser le message
  • Reprendre le pouvoir, qui a été abandonné à une minorité contre l'intérêt général
===============================================================
Le dimanche 22 janvier dernier était adopté, après 2 mois de discussions,
lors de l'Assemblée Générale des Indignés de Paris,
l'Appel des Indignés de Paris pour lancer une Constituante
(texte en bas de cet article)
Sans être totalement en accord avec la forme de cet appel que j'aimerai plus inclusif et qui devrait, selon moi, faire encore plus appel aux Rêves et aux EnVies de nos concitoyens,
je suis néanmoins très sensible à cette proposition d'écrire une nouvelle constituante et de renouveler ainsi notre Démocratie fatiguée.
Un référendum est proposé par cet appel du 14 au 22 avril et du 28 avril au 6 mai
avec la question suivante :
Voulez-vous une nouvelle constitution écrite par et pour le peuple ? Oui ? Non ?

L'Islande nous a montré le chemin alors pourquoi pas aussi chez nous ?

Un groupe de travail Constituante existe, dont voici le groupe de discussion : 
http://groups.google.com/group/groupe-de-travail-constituante

Suite à la réunion du lundi 27 février de ce groupe de travail Constituante,
voici le calendrier prévu ainsi que des liens vers les différents outils de travail proposés.

Le calendrier  : 
  •   2 mars ==>  finalisation de l'appel
  •   5 mars ==>  lancement du site et début du recensement des bureaux de votes.
  •   9 mars ==>  finalisation du tract
  • 7-8 avril ==> réunion de coordination nationale à Paris
  • 14 avril ==>  premier jour de vote
  • 6 mai     ==>  clôture des votes

Les espaces de travail :

Contact :
Benjamin Ball
benjamin@desobeir.net
06 49 98 57 53


Appel des Indignés de Paris pour lancer une Constituante !

        Après Metz, Quimper, Nantes et Lyon, l'Assemblée Générale de Paris,
        décide de se lancer dans le processus de référendum pour une constituante ce
        Dimanche 22 janvier 2012, comme réponse à la question souvent posée
        "que voulez-vous ?" et à laquelle nous répondons toujours
        "la démocratie réelle maintenant ! "
       
        Nous voulons qu'enfin le peuple lui-même soit décisionnaire.
        Ce n'est pas aux gens de pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.
        Parce que "nos rêves n'entrent pas dans leurs urnes" nous vous appelons,
        dans toutes les villes et villages, à participer au référendum
        pour un processus constituant.

        Nos buts seront ceux que chacun d'entre vous co-élaborera
        et co-organisera pour :
    • écrire une nouvelle constitution
    • sortir de l'ancienne politique
    • changer de système économique et institutionnel
    • mettre en place une démocratie réelle.
        Habitants, citoyens, nous vous appelons à ne pas attendre les présidentielles
        mais à mener d'ores et déjà campagne pour venir au référendum  et
        répondre à la question :

        Voulez-vous une nouvelle constitution écrite 
        par et pour le peuple ? Oui ? Non ?

        Partout,  du 14 au 22 avril et du 28 avril au 6 mai,  dans les villes et les
        villages, les  quartiers, sur chaque campus, devant chaque entreprise, 
        dans tous les  lieux de passage, faisons fleurir des bureaux de votes,
        des assemblées, et faisons germer la démocratie.

        Des cahiers de "doléances" - propositions, indignations -
        permettront à ceux qui le souhaitent de contribuer à cette
        réflexion collective.

        Que là où les indignés ne se sont pas encore regroupés, se créent
        dès maintenant des comités pour une constituante  : à charge pour eux
        de commencer déjà leur campagne et d'animer les débats dans les rues,
        sur les places et, parfois, à l'abri.
        Nous avons laissé dormir 1789 dans les Musées.
        Nous  l'en sortons maintenant pour le changement.
        Nous appelons tous ceux qui le souhaitent, à nous  rejoindre et 
        à participer activement au changement démocratique que nos 
        vieilles institutions sont incapables d'entendre.
        Que les pouvoirs tremblent car ce peuple, uni, ne sera jamais vaincu !
        Nous proposons, à tous ceux qui veulent faire vivre ce projet, 
        de nous réunir à Clermont les 4-5 février et les 7-8 avril à Paris.  
        Nous y ferons le point avec les villes et les villages, sur l'avancement 
        du référendum et pour préparer l'après référendum.
        
        A bientôt !


N'hésitez pas à diffuser ces informations sur vos réseaux


samedi 25 février 2012

Des monnaies complémentaires pour aider la Grèce

Entre autres informations communiquées dans son mail ci-dessous,
mon ami Philippe Derudder (derudder@lhed.fr), spécialiste des monnaies locales et complémentaires, 


recherche un contact en Grèce
avec qui correspondre dans l'idée de les aider à lancer une monnaie complémentaire citoyenne.

Ce type de solution a déjà rendu de grands services dans d'autres cas de crise majeure :
Dans les conditions où les personnes disposent, à défaut de biens, de services à échanger et que la monnaie nationale leur fait défaut, l'introduction d'une monnaie locale et complémentaire permet de relancer les échanges, dans un esprit de solidarité.

N'hésitez pas à relayer cette proposition sur vos réseaux

Juste ajouté : une première réponse qui m'a été communiquée depuis la publication de cet article qui montre à la fois les difficultés des populations grecques mais en fin d'article leur inventivité pour trouver des solutions : 
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1206273,1206636#msg-1206636



----- Mail transféré -----
De : Philippe Derudder
Envoyé le : Samedi 25 février 2012 15h51
Objet : 3 infos - Grèce - Plan ESSE - Rencontre St J du Gard

ENVOI EN NOMBRE

Bonjour toutes et  tous

Trois choses aujourd'hui :

1 - Grèce : Quelqu'un parmi vous a-t-il un contact en Grèce qui avec qui on pourrait correspondre dans l'idée de les aider à lancer une monnaie complémentaire citoyenne ? Car au delà de la résistance, le quotidien devient de plus en plus difficile pour les Grecs "d'en bas" comme dirait l'autre... Une monnaie complémentaire nationale, ou des monnaies locales pourraient être une solution de mieux êtres pour les citoyens.
Pour ceux que cela intéresse je joins un projet de MC nationale conçu par Christian Gelleri, initiateur du Chiemgauer en Allemagne. C'est un projet ambitieux mais simple à mettre en œuvre, qui demande toutefois la pleine coopération du pouvoir politique.
Projet de Monnaie Complémentaire Nationale
A défaut de ce soutien , les Grecs pourraient s'organiser entre eux avec des monnaies locales. On peut les y aider...

2 - Plan ESSE (Économie Sociale, Solidaire, Écologique)
Connaissez vous ce projet lancé par Alain Duez - Age de Faire ? Voici le lien pour une courte vidéo de présentation
http://www.dailymotion.com/video/xn8daa_plan-esse_news
Pour plus d'infos : http://www.le-plan-esse.org

3 - Une rencontre qui s'annonce très intéressante pour celles et ceux que cela intéresse :
9-10 et 11 mars 2012, Saint-Jean du Gard :
Sortir de l’industrialisme et du productivisme.
Programme

Bon WE
Philippe

vendredi 17 février 2012

Roosevelt 2012 et la campagne Tous Candidats 2012

Quand Roosevelt arrive au pouvoir, il succède à Hoover dont le surnom était Do Nothing («Il parle mais ne fait rien»). Les Américains sont dans un très grand désarroi : « 14 millions de chômeurs, une production industrielle qui a diminué de 45 % en trois ans. L’Amérique touche le fond de l’abîme... Roosevelt agit immédiatement, avec une détermination qui ranime la confiance. L’activité législative est prodigieuse : en 3 mois, Roosevelt fait adopter plus de réformes que Hoover en 4 ans. Le processus est d’une rapidité extraordinaire : certaines lois sont présentées, discutées, votées et promulguées dans la même journée.»

 

« Chacun de nous peut changer le monde. Même s’il n’a aucun pouvoir, même s’il n’a pas la moindre importance, chacun de nous peut changer le monde » écrivait Václav Havel quelques semaines après la chute du Mur de Berlin.
En 1989, ce sont des femmes et des hommes "sans la moindre importance" qui ont changé le cours de l’Histoire. Vingt ans plus tard, le système néolibéral s’effondre à son tour. C’est à nous, les citoyens, de dire dans quelle société nous voulons vivre. Société d’injustice et de chaos ou société d’équilibre et de convivialité ? A nous de choisir. A nous d’agir.
Extrait du Manifeste du Collectif Roosevelt 2012 : http://www.roosevelt2012.fr/

C'est ainsi  que vient de naître ce nouveau mouvement de la Société Civile auquel près de 1400 citoyens engagés se sont déjà associés.

Manifeste du Collectif Roosevelt 2012 : http://www.roosevelt2012.fr/telecharger?fileid=45791264838-mani-pdf

Pourquoi nous avons décidé d'agir :
http://www.roosevelt2012.fr/telecharger?fileid=45791264837-agir-pdf

Nous souhaitons contribuer à la formation d'un puissant mouvement citoyen, d'une insurrection des consciences qui puisse engendrer une politique à la hauteur des exigences.
Stéphane Hessel, Edgar Morin - Le Chemin de l'Espérance

Un Collectif et 15 réformes pour changer la donne :
Le samedi 4 février a eu lieu la première rencontre des citoyens engagés.
En voici le compte-rendu : http://bit.ly/Roos4Fev

Aux quelques remarques faites de manière constructive par un de mes amis,
voici les réponses plutôt sympathiques envoyées par le collectif :

Dans quelques jours, le site Roosevelt 2012 va être complété par un réseau social dédié, avec un forum, des blogs, etc. sur lesquels il sera évidemment possible de débattre autour des propositions. Et il faudra avoir une vraie réflexion sur la mise en place d'une "fabrique collaborative".

La représentation féminine n'est pour l'instant pas satisfaisante, mais pas surprenante car plutôt à l'image des cercles politiques et médiatiques... Alors on cherche à tendre vers la parité, mais comme on ne refuse pas le soutien de quelqu'un parce qu'il est un homme...c'est un combat de tous les jours !

Roosevelt 2012 et Tous Candidats 2012
Ce mouvement Roosevelt 2012 est largement associé à la campagne Tous Candidats 2012 lancée par le Mouvement Colibris et Cyril Dion, directeur de Colibris fait partie du Collectif Roosevelt 2012.

Attention plus que 1 jour pour faire votre affiche de candidat.

Le 31 mars se déroulera l'un des événements-phares de la campagne “Tous candidats”. 10 000 portraits seront collés dans les rues de 40 villes de France, la plus grosse opération du projet Inside Out à ce jour !

Le 31 mars nous vous proposons d'être des milliers à afficher nos portraits dans les rues de nos villes. Cette opération s'inscrira dans le cadre de la campagne "Tous candidats" mais aussi d'une vaste mobilisation citoyenne où de nombreuses ONG, associations et réseaux proposeront leurs propres projets et se retrouveront en fin de journée pour un grand meeting-concert.
Parmi elles, Greenpeace déploiera sa campagne "Libérons l'énergie" et le CRID son opération "Libérons les élections". Le soir aura également lieu l'opération Earth Hour du WWF.
Plus que jamais, voici une ocasion de montrer que les citoyens sont bien décidés à s'emparer de tous les enjeux de sociétés évoqués lors de cette campagne présidentielle.


Vous voulez participer à cet événement ? Créer ou recréer votre affiche, avant le lundi 20 février à minuit !


mercredi 15 février 2012

Déclaration d'Avalon

Pendant le week-end du 10 et 11 septembre se déroulait au Domaine d'Avalon,
éco-site sacré de l'institut Karmaling,  centre Bouddhiste Tibétain en Savoie,
le Forum Économie & Spiritualité (Altruisme plutôt qu’avidité).
 
Parrainé par Edgar Morin et  Pierre Rabhi avec des intervenants issus de toutes les spiritualités comme Rajagopal, Cheikh Khaled Bentounès, Denys Rinpoché, le Grand Rabbin Marc Raphaël Guedj, Jean-Baptiste de Foucauld et bien d'autres personnalités. 
Cinq cent personnes d’horizons divers, représentatifs de la société civile, s'étaient rassemblées.

"Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. C’est ainsi que les nations du monde appellent à résoudre les crises, en considérant leurs causes dans l’esprit des hommes, c’est-à-dire dans leurs racines spirituelles." (Extrait de l'Acte constitutif de l'UNESCO)
 
 
La Crise
Le système économique contemporain n’est pas éthique et la crise économique est systémique. Les équilibres sociaux et environnementaux du monde et la dignité humaine sont mis à mal par la logique financière, sur une échelle sans précédent. L’incohérence et l’iniquité du système sont reconnus mais les ressorts économiques modernes ont pris en otage le devenir de l’humanité. Notre société de surconsommation, productiviste et financière, vampirise les hommes, uniformise les cultures et brûle la planète.

L’origine de la crise
Les causes de cette situation sont dans l’esprit des hommes, c’est-à-dire en chacun de nous et nous sommes conditionnés par ce système dominé par l’aveuglement, la peur et surtout l’avidité. Une avidité sans borne qui, comme toutes les passions humaines dévastatrices, doit être régulée.


La fin de la crise : une éthique de la vie
L’harmonie des sociétés humaines est fondée sur l’éthique universelle, résumée dans la règle d’or :
« ne fais pas à autrui ce que tu ne souhaiterais pas qu’il te soit fait ».


Les remèdes à la crise : un enjeu personnel et collectif
Aujourd’hui, les aspirations à une alternative altruiste et intelligente s’élèvent de toute part. De multiples initiatives concrètes se mettent en place dans la société civile, les entreprises et les organisations, afin de construire un nouveau modèle de civilisation écologique et solidaire.
Un grand nombre de personnes cherchent à agir dans les entreprises et les organisations pour transformer les tendances destructrices des compétitions individuelles et collectives provoquées par la fascination du profit à court terme. Comment ces personnes peuvent-elles agir avec plus de force et d’efficacité ?


Faut-il quitter les entreprises traditionnelles pour se réfugier dans des formes alternatives d’organisation, là où les finalités sont plus en phase avec le bonheur recherché ou faut-il au contraire persister, agir et activer les nécessaires transformations ?
Il s’agit d’envisager ensemble les remèdes à la crise qui soient applicables à tous les niveaux : individuel, collectif, local et global 

(ces informations sont en grande partie extraites du site : http://michel1955.blogspot.com/2011/10/pour-une-economie-solidaire-et.html)

Extraits vidéo du forum : http://economie-spiritualite.webconf.tv/

Ce forum a donné lieu à la Déclaration d'Avalon, document de 30 pages.

Je vous recommande vivement ce document d'une grande richesse et qui mérite une large diffusion auprès de nos réseaux.

C'est pendant ce forum qu'est née l'idée d'un autre grand rassemblement de la société civile qui aura lieu les 7-8-9 avril à Aix-les-Bains
dans le cadre du Forum Incarner l'Utopie

Voici le sommaire de la Déclaration d'Avalon :
I – Préambule 
II – Le manifeste d’Avalon
III – Les premiers signataires
IV – Annexe 1. Les promesses d’Avalon  : les engagements écrits et les souhaits émis par les participants à la clôture du forum
V – Annexe 2. La Boite au trésor d’Avalon : la compilation des idées partagées lors des ateliers et plénières du forum
VI – Annexe 3. Edgar Morin : La crise et les quatre Nobles Réalités
VII – Annexe 4. Denys Rinpoché : Une approche bouddhiste de la crise
VIII – Conseils de lecture


Newsletter des Eco-sites Sacrées N°4 Janvier 2012

mardi 14 février 2012

MES Mécanisme Européen de Stabilité - Pétition pour éviter une nouvelle dérive

Mon ami Philippe Derudder nous informe de nouveau sur cette forme de dictature qui nous arrive de l'Europe de la Finance.

Le 2 février 2012 la nouvelle version du Traité du Mécanisme Européen de Stabilité (MES) a été signé par les représentants légaux  des 17 pays de la zone euro.

Alain Juppé à déposé une loi en procédure accélérée pour faire ratifier ce traité par l'Assemblée Nationale
La séance de ratification est prévue le 21 février 2012

Le zèle de nos gouvernants n'est-il pas admirable ? Vous apprécierez le fait que les quelques mesures bien timides de régulation bancaire et financières ne sont envisagées être appliquées qu'à partir de 2016 (si on a  pas oublié d'ici là), mais le MES, qui promet une sévère mise au pas des peuples pour garantir la rente des plus riches par le biais de la dette que l'on contracte auprès d'eux illégitimement bénéficie de mesures d'urgence exceptionnelles (pour une mise en application dès cet été !

http://www.courtfool.info/fr_MES_Ratification_acceleree_en_France.htm
http://www.courtfool.info/fr_MES_un_coup_d_etat_dans_17_pays.htm
http://www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm


Une pétition au moins aussi urgente!


http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=MES2012


=====================================================================
Article de Philippe publié sur Essenciel le 18/10/2011


Le MES ( Mécanisme européen de stabilité) - Vous en avez entendu parler ? Il s'agit d'un dispositif de gestion des crises de la zone euro devant remplacer le Fonds européen de stabilité financière - FESF -  en 2013.
 je vous invite à prendre connaissance de ce qui suit pour mieux prendre la mesure de la dérive totalitaire que représente ce dispositif






Points à souligner :



Le traité du MES dit, dans son article 8, que cet organe disposera d'un capital social de 700 milliards d'euros,
modifiable
L'article 9 dit, que le conseil des gouverneurs peut exiger à tout moment le versement du capital social non encore payé (et ceci en moins de 7 jours.) En fait, il est dit que le MES peut exiger de l'argent des pays membres de façon illimitée. Le traité ne prévoit pas de droit de veto pour les Parlements nationaux16.
Parmi les citations présentées figurent l’article 9, 3 : « Par la présente, les membres du MES s’engagent de manière irrévocable et inconditionnelle à honorer sur demande tout appel de fonds adressés à eux par le Directeur général en vertu de cet alinéa, et ce dans les sept jours après réception. ». 
Le commentateur demande si ce serait de manière irrévocable et inconditionnelle, et si ça signifierait que les parlements futurs ne pourront modifier le texte. 
Vient ensuite l’article 27,2 : « Il aura la pleine capacité juridique d’ester en justice » et 3 : « Le MES, ses biens, ses financements et ses avoirs, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, bénéficiera de l’immunité de toute forme d’action en justice. »
L’alinéa 4 du même article 27 précise que « les biens, financements et avoirs du MES, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, seront à l’abri de toute perquisition, réquisition, confiscation, expropriation ou toute autre forme de saisie » suite à une « action exécutive, juridique, administrative ou législative ». Les alinéas 5 et 6 affirment que les archives, documents et locaux du MES sont inviolables. Ainsi, le MES serait à l’abri de la justice et de toute action gouvernementale.
Enfin, l’article 30 est cité, qui confère aux gouverneurs, aux directeurs et à tout le personnel du MES l’immunité judiciaire à l’égard de « tout acte exécuté dans leur qualité officielle » et « l’inviolabilité pour ce qui est de leurs documents officiels ». Autrement dit, ils n’auraient à rendre de comptes à personne, .... Ils ajoutent que si les auteurs du traité prennent autant de précautions pour protéger les futurs responsables du MES contre toutes poursuites et tout contrôle, ce serait qu’ils s’attendent à ce qu’ils violent la loi.
En réponse à une demande de commentaire envoyée par le quotidien Die Welt20 aux partis, le SPD a refusé de répondre, la CDU accuse la vidéo de présenter des citations tronquées (mais sans préciser en quoi) et les Verts affirment que le Bundestag maintiendra ses prérogatives budgétaires en dépit de ces dispositions.

Partage de mon sentiment personnel :

Il faut absolument s'opposer à cette nouvelle escroquerie et dérive démocratique.
Il est temps aussi de lever le voile sur la formulation hypocrite et mensongère régulièrement utilisée : à aucun moment, qu'il s'agisse du FESF ou du MES,  ces mesures ne visent à "se porter au secours" des pays de l'Union confrontés à des difficultés financières; elles ne cherchent qu'à protéger à tout prix, celui de l’asservissement des peuples par le moyen des ajustement structurels, les intérêts des "investisseurs. Alors que la monnaie est par nature une reconnaissance de dette de la Nation à l'égard du travai fourni par son peuple, donc devant être émis gratuitement par la Nation, nos élites politiques ont fait le choix d'obliger les pays de l'UE à emprunter ce dont ils ont besoin sur les marchés financiers au prix de l'intérêt. (article 104 du Traité de Maastricht devenu article 123 du Traité de Lisbonne)
Il est temps de rappeler aussi que, contrairement à ce que nos politiques disent pour justifier leurs mesures d'austérité, que les dettes publiques qui nous écrasent n'ont que deux causes :
    - les cadeaux fiscaux faits aux plus riches (ce qui réduit les recettes et met e les budgets en déficit chronique),
    - et les intérêts que l'on doit payer à ces mêmes plus riches pour les "remercier" d'avoir prêté l'argent qu'ils auraient dû payer en impôt!
Ce ne sont pas les dépenses sociales et d'investissement  qui ont augmenté, ce sont les recettes qui ont diminué et le poids des intérêts qui s'est alourdi.
Ce ne sont pas les pays qui toucheront les soit disant aides.  On ne leur donnera que la possibilité de payer leurs échéances. On reste dans le transfert systématisé et institutionnalisé de la richesse de tous vers quelques uns par le biais d'un organisme dictatorial: le MES.
Rappelons le haut et fort : Nous n'avons pas besoin des riches, nous n'avons pas besoin des marchés financiers, nous pouvons et devons émettre la monnaie dont nous avons besoin (dont la seule contrepartie doit être la richesse - marchande et non marchande - créée par les peuples). Quelques lignes de texte on suffi pour nous rendre esclaves des marchés, quelques lignes peuvent nous en libérer. Seule compte la volonté. Il semble évident que celle de nos gouvernements actuels est de privilégier l'oligarchie mondiale. Nous devons, nous les peuples nous lever, nous opposer au funeste destin qu'ils concoctent avec méthode et duperie.
les États Unis n'hésitent pas à faire marcher la planche à billets. Nous pouvons faire de même!
    - Mais pas dans le même esprit : Il s'agit tout simplement de restituer aux Nations ce qui leur revient de droit, le privilège exclusif d'émettre gratuitement leur propre monnaie
    - Et pas dans le même but : l'objectif n'est pas  de renflouer les banques et la finance comme ils le font, pas d'alimenter une dynamique de fuite en avant pour créer une inflation qui dégonflerait leur dette, mais de permettre à l'Europe de devenir un espace de solidarité et de coopération en mettant à la poubelle au passage le dogme guerrier de la "concurrence libre et non faussée. Grâce à cela nous nous doterions des moyens nécessaires pour relever les défis humains et écologiques qui sont autrement plus importants et pressants que de se demander comment payer une dette illégitime. C'est tout le projet européen qui doit muter.

A mon avis nous devons manifester par tous les moyens notre opposition à ce mécanisme, ou à tout autre dont le but ne resterait que celui de garantir aux "investisseurs dont nous n'avons pas besoin le paiement de leur "rente".
Dans ce but je vous invite à faire circuler l'information le plus largement possible
Enfin ce point me semble d'une extrême importance dans le choix du candidat a la présidentielle, car plus l'Europe se ligotera aux pieds de la finance internationale, plus le peu de démocratie qui reste disparaitra et plus les vraies questions seront éludées ou uniquement traitées dans la logique prioritaire du profit a court terme""

Cordialement
Philippe


======================================================================
Article publié sur Essenciel le 01/11/2011

 Bonjour les ami(e)s,

Voici de nouvelles informations sur le Fond Européen de Stabilité Financière (FESF)  et autre Mécanisme Européen de Stabilité (MES) :

"Diffusez et faites diffuser aux citoyens, juristes et experts « intègres », d´urgence les informations, explications et documents ci-dessous,
ne serait-ce que pour exiger un accès adéquat en langue française à ces documents afférents à la « BANQUE-MES ». Merci !

« Ils » – (en l’occurrence, TOUS les politiques) - veulent à tout prix finaliser, mettre en œuvre, et ceci sans retour possible,
ce projet scélérat dans les prochains jours et semaines, sous prétexte d’urgence, et avant que la résistance des peuples enfin informés ne devienne trop importante."

Extrait de :
http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-fesf-l-ue-et-la-banque-mes-le-97421


Bien coeurdialement

Charles





mercredi 1 février 2012

Passons à l'action !

Je me suis inscrit à une rencontre de travail proposé par Pierre Larrouturou
(pour ce samedi 4 février)
dont j'avais beaucoup apprécié le dernier livre :
Pour éviter le Krach ultime

Malgré un titre un peu accrocheur, son contenu est d'une grande clarté et plein de propositions pour après 2012  (préface de Stéphane Hessel)

Voici ci-après un extrait des informations reçues après mon inscription à la journée de samedi.
Le message reçu complet se trouve tout en bas de ce mail.

D'ici quelques jours, vous trouverez d'autres informations sur le site :
http://www.roosevelt2012.fr/ (non ouvert encore).

Pour nous donner les moyens d’agir concrètement, nous nous retrouverons comme convenu le samedi 4 février de 11h15 à 17h (accueil dès 10h30) à la salle des fêtes de la mairie du 11ème arrondissement de Paris (votre inscription a bien été prise en compte).
C’est au 12, Place Léon Blum (ligne de métro 9, station Voltaire ou marcher 5 minutes depuis la station Bastille sur la ligne 1, ou bus 46, 56, 61, 60).

10h30 : accueil.
11h15 : Point sur la situation politique, économique et sociale avec Pierre Larrouturou. Présentation du collectif Roosevelt 2012 : les 15 propositions, les premiers signataires.
12h30 - 14h00 : repas convivial à proximité de la mairie
14h00 - 15h30 : travail en groupe sur les moyens d’action, les leviers politiques, mise en lien des réseaux locaux, diffusion des propositions, moyens de communication.
15h30 - 16h45: restitution des groupes de travail et choix des modalités d’action concrètes.

Si vous pouvez être présent(e), ou si vous voulez être tenu(e) au courant, merci de l'indiquer en cliquant ici.

Coeurdialement

Charles


=========================
De : Pierre Larrouturou <4fevrier@lekairos.fr>
Date : 5 janvier 2012 19:07:57 HNEC
Objet : Passons à l'action !
Répondre à : 4fevrier@lekairos.fr
Passons à l'action !
« Nos sociétés ont le choix entre la métamorphose et la mort » écrivent Stéphane Hessel et Edgar Morin dans leur dernier livre.
Je suis de plus en plus convaincu que nous sommes effectivement à la croisée des chemins et que les mois qui viennent sont cruciaux, absolument fondamentaux, pour l’avenir de notre société.

En février 2010, lors d’un débat avec Joseph Stiglitz, j’expliquais qu’une deuxième crise, plus grave et plus violente que celle de 2008-2009, était en préparation. Stiglitz partageait cette analyse mais la très grande majorité des décideurs ont préféré nier les problèmes et faire l’autruche.

Aujourd’hui, hélas, plus personne ne peut nier la gravité de la situation : la zone euro rentre en récession. Aux USA, la dette totale dépasse les 350 % du PIB et des coupes sauvages sont prévues dans le budget 2013. En Inde et au Brésil, l’activité diminue. En Chine, la bulle immobilière atteint presque le triple de la taille qu’elle avait atteint aux USA avant la crise des subprimes et l’activité industrielle diminue depuis 2 mois…

Ceux qui faisaient l’autruche en 2010 sont aujourd’hui tétanisés par la gravité des déséquilibres accumulés : tous voient venir le danger mais sont incapables de définir une alternative pour éviter la catastrophe. Les Partis politiques sont tous infoutus de comprendre la gravité de ce qui se passe et d’apporter des réponses à la hauteur.

Il y a 2 ans, je quittais le PS car je ne supportais plus le ronron de la Commission Économie ("la croissance va revenir; La croissance va revenir..."). Il y a 1 mois, j’ai quitté Europe Écologie car, comme beaucoup, je trouve que l’accord signé avec le PS est affligeant à de multiples points de vue.

Comment lutter contre le désarroi qui s’empare de notre société ? Comment imposer dans le débat public des solutions concrètes à la hauteur des enjeux ? Avec un certain nombre d’économistes, avec des responsables d’associations, avec des élus de terrain et un certain nombre d’ami(e)s, nous sommes en train de réfléchir aux meilleurs moyens d’agir dans les mois qui viennent. Mais nous ne pourrons pas faire bouger la société si nous ne sommes pas très nombreux à unir nos efforts.

Si je vous écris aujourd’hui, c’est que nous avons partagé certains combats communs. C’est donc que nous partageons les mêmes valeurs et la même volonté d’agir au service de la justice sociale.

« Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre » affirmait Albert Einstein... Voilà pourquoi je pense que l’initiative que nous préparons devrait vous intéresser. Aussi, je vous propose :
 

  1. de réserver la date du samedi 4 février pour celles et ceux qui peuvent être à Paris. De 13 heures à 18 heures, nous prendrons le temps de réfléchir ensemble aux meilleurs moyens d’agir. Si vous pouvez être présent(e), ou si vous voulez être tenu(e) au courant, merci de l'indiquer en cliquant ici.
  2. sans attendre cette date, et pour vérifier que nous sommes d’accord sur les causes de la crise et sur les mesures d’urgence à prendre pour éviter l’effondrement, je vous propose de lire mon dernier livre, "Pour éviter le Krach ultime". Il est forcément dans votre bibliothèque ou votre librairie préférée.
  3. pour celles et ceux qui se retrouvent dans nos propositions, n’hésitez pas à faire un don pour soutenir notre action. Face au désarroi qui s’installe, face à la contre-offensive des néolibéraux, nous allons devoir mener un vrai combat intellectuel dans les mois qui viennent. C’est difficile de s’organiser et de gagner un combat sans un minimum de moyens financiers.


>> Le Kairos est l’association avec laquelle nous avions préparé le débat avec Joseph Stiglitz début 2010. Début 2011, c’est le Kairos qui était responsable des 4 débats sur la crise organisés avec Libération et Marianne à Grenoble. C’est aussi le Kairos qui a organisé un grand débat avec Stéphane Hessel en avril dernier. Pour faire un don (*) : http://www.lekairos.fr/soutenir-le-kairos/


* * * * *


Le 18 décembre, nous avons appris le décès de Vaclav Havel. J’avais une immense admiration pour Havel. Il restera dans nos mémoires comme un grand homme de Théâtre mais aussi comme un citoyen qui a su s’engager pleinement dans le débat politique quand les partis politiques étaient défaillants.

« Chacun de nous peut changer le monde. Même s’il n’a aucun pouvoir, même s’il n’a pas la moindre importance, chacun de nous peut changer le monde » écrivait Vaclav Havel en décembre 1989.

Si l’on avait attendu un accord entre diplomates, le Mur de Berlin serait toujours là. En 1989, ce sont des citoyens qui se sont levés par milliers et qui ont mis à bas un système qui niait la dignité de l’homme et que beaucoup disaient invulnérable. En 2012 comme en 1989, c’est aux citoyens de dire dans quelle société ils veulent vivre.

J’espère que nous serons très nombreux à agir ensemble.


Bien amicalement,

Pierre Larrouturou


Vous serez présent(e) à Paris le 4 février ? Merci de l'indiquer à cette adresse pour faciliter l'organisation :
https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dEhBR1lXdnRyZXlrQm0zb3FjWlFRVmc6MQ

(*) Le Kairos est une association d’intérêt général. Si vous payez des impôts, la déduction fiscale de 66 % vous permettra de diviser par 3 le coût réel de votre don.


==================================================================
le collectif Roosevelt 2012
rendez-vous le 4 février
Bonjour,

Malgré la gravité de la situation, tous nos dirigeants préfèrent apparemment se voiler la face : le projet du PS rendu public jeudi dernier affirme que, dès 2013, la croissance revient. A un niveau élevé. La crise n’était qu’une parenthèse qui va bientôt se refermer… Pas besoin de réfléchir à un nouveau modèle de développement.

Alors que Barack Obama vient de négocier avec le Congrès une rallonge de 1.200 milliards pour tenir jusqu’en novembre, alors que le gouvernement chinois admet que la bulle immobilière est en train d’exploser, miser sur le retour de la croissance dès 2013 est surréaliste.

Un tel aveuglement est suicidaire pour notre société. "L’Europe rentre dans une spirale de la mort" dit Paul Krugman. Comme l’écrivent Stéphane Hessel et Edgar Morin dans leur dernier livre, « maintenant, il faut choisir : la métamorphose ou la mort ? ».

Il est très probable que la gauche va gagner. Mais que va-t-elle faire de cette victoire ? Gérer la descente vers le chaos ou provoquer un sursaut ?

Pour rendre possible ce sursaut, cette métamorphose, Hessel et Morin disent qu’il faut créer “un puissant mouvement citoyen, qui puisse engendrer une politique à la hauteur des enjeux”.

Tel est l’objectif du collectif Roosevelt 2012 : des intellectuels, des économistes, des artistes, des scientifiques, des chefs d’entreprise, des citoyens qui ont décidé d’être acteurs d’un sursaut, d’agir avec force pour éviter le pire.
Des femmes et des hommes aux parcours très différents, mais qui partagent tous le même sentiment d’urgence et la même envie d’agir pour la Justice sociale.

Notre objectif est simple : utiliser tous les moyens possibles pour faire connaître du plus grand nombre et imposer à nos dirigeants 15 mesures radicales mais réalistes pour éviter l’effondrement et construire une nouvelle société.

Pour nous donner les moyens d’agir concrètement, nous nous retrouverons comme convenu le samedi 4 février de 11h15 à 17h (accueil dès 10h30) à la salle des fêtes de la mairie du 11ème arrondissement de Paris (votre inscription a bien été prise en compte).
C’est au 12, Place Léon Blum (ligne de métro 9, station Voltaire ou marcher 5 minutes depuis la station Bastille sur la ligne 1, ou bus 46, 56, 61, 60).

10h30 : accueil.
11h15 : Point sur la situation politique, économique et sociale avec Pierre Larrouturou. Présentation du collectif Roosevelt 2012 : les 15 propositions, les premiers signataires.
12h30 - 14h00 : repas convivial à proximité de la mairie
14h00 - 15h30 : travail en groupe sur les moyens d’action, les leviers politiques, mise en lien des réseaux locaux, diffusion des propositions, moyens de communication.
15h30 - 16h45: restitution des groupes de travail et choix des modalités d’action concrètes.

A bientôt le plaisir de nous rencontrer et d’agir ensemble !

Bien cordialement,

Mathieu Cannevière, Thomas Mazière