"Soyons le changement que nous souhaitons voir dans le monde" Mahatma Gandhi

"Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens réfléchis et engagés puisse changer le monde.
C'est d'ailleurs toujours comme cela que ça s'est passé." Margaret Mead



lundi 27 mai 2013

Tipi Bivouac, la Ferme des Tipis

Les 24, 25 et 26 mai, j'avais bien prévu de partir à Cluny pour le deuxième Festival de la Transition et dont voici l'un des comptes-rendus par mes ami(e)s de la Communauté des Transitionneurs :

Mais c'était sans compter avec l'appel de mon ami Olivier pour participer à une Zone Autonome Temporaire 
sur le thème de "Convivialité, Espérance et Création" à Tipi Bivouac, au cœur d'une ferme de grandes cultures bio à 1h30 de Paris près de Courtenay.


Voici un texte de Marc, co-organisateur avec Olivier, et qu'il a rédigé sur les intentions de ce week-end :
"Parce que nous sommes de plus nombreux à imaginer un autre monde et parce que le changement doit se vivre plutôt qu'être débattu, nous avons imaginé un séjour de 3 jours pour échanger sur ce thème sous une forme originale.
Nous avons trouvé un lieu naturel magnifique, chargé de sens pour rassembler ceux que nous considérons être dans une démarche cohérente et d'ouverture afin d'écrire cette nouvelle page de l'histoire humaine. Nous savons que l'ancien monde est le fruit de certaines croyances 
devenues obsolètes et toxiques. Celles d'un monde mécanique et fragmenté, peuplé par des hommes cupides et individualistes en compétition pour la survie, évoluant  dans un environnement dépourvue d'intelligence et de sens. C'est cette vision qui a façonné nos comportements, nos institutions et créer une civilisation hors sol déconnectée de l'humain et de son environnement, de ses émotions et qui a dégradé les relations entre les humains. Le nouveau monde qui placerait l'homme et la nature au centre est en gestation, porté par la société civile mais il reste fragile. 
Si la solidarité et l'interdépendance de la nature sont des concepts rassembleurs l'histoire nous a montré que les beaux concepts ne sont pas suffisant pour faire un monde meilleur. Le changement de paradigme ne peut être porté par des idéologues mais par des gens qui comme Martin Luther King, Gandhi ou Nelson Mandela sont sur un chemin de cohérence. Ces grands leaders ont en commun  d'avoir trouvé en eux la force de s'engager pour une cause qui dépasse leur ego grâce à un travail intérieur long et profond.
Voila pourquoi aux débats classiques, nous avons rajouté un cadre naturel, des pratiques méditatives, et artistiques afin que toutes les dimensions de notre être puissent s'exprimer et favoriser la créativité lors de nos échanges et dans la conduite de nos projets.
Nous espérons que vous viendrez nombreux à cet événement convivial né de manière spontanée et entièrement bénévole qui évoluera encore au fil des semaines avec vos propositions."Une vingtaine de personnes ont ressenti l'appel à ce weekend.


Parce que le changement est une expérience à vivre
avant d’être un concept 



Programme du week end :

Depuis plusieurs années, nous avons le plaisir de nous retrouver autour de multiples événements porteurs de sens. Le temps d'une conférence, d'un atelier, d'une discussion-débat : nous confrontons nos visions du monde, nous partageons nos expériences, nos identifions de nouveaux possibles.

Nous souhaitons ouvrir un nouvel espace, au-delà de ces "rencontres d'un soir", le temps d'un "week-end d'école buissonnière". Mieux, créer ensemble une Zone Autonome Temporaire les pieds dans l’herbe dans un cadre magnifique plus propice à parler du bon, du beau et du vrai. Nous serons donc une vingtaine à nous retrouver à la campagne, dans un cadre naturel et convivial, à l'intérieur d'un groupe d'acteurs de changement, afin de mieux faire connaissance et de créer de nouvelles connexions (neuronales, relationnelles ou entre projets).


Intentions du week-end :

> Réunir des personnes en quête de cohérence pour échanger sur nos visions du monde,  nos projets, nos difficultés nos espoirs et imaginer des actions communes.

> Ouvrir un espace d'échanges et d'approfondissement sur plusieurs thèmes de transformation personnelle et de société. Chaque participant contribuera à la réussite du week-end en offrant et accueillant des savoir-être et savoir-faire.

> Profiter du cadre naturel et sobre pour renforcer la qualité des échanges des débats intellectuels par des activités physiques, méditatives et musicales afin de favoriser la joie, la convivialité et ressentir le lien avec la nature.



Un lieu symbolique :

A 1h30 de Paris, Tipi bivouac est situé au cœur d’un domaine agricole et forestier de 120 hectares qui s’est métamorphosé depuis 15 ans. C’est la rencontre des traditions amérindiennes qui a fait passé cette famille d’agriculteurs, des méthodes conventionnelles aux pratiques de l’agriculture biologique sans labour. En plus de leurs activités de culture de céréales, les propriétaires des lieux ont aménagé une grange et planté de grands tipis au bord d’un lac pour donner l’occasion aux citadins de vivre, pendant quelques jours, un autre rapport avec la nature.

 
Ce week-end de 3 jours, je l'ai donc passé avec des ami(e)s et des ami(e)s d'ami(e)s à la Ferme des Tipis, près de Courtenay.
Nous étions une vingtaine de personnes différentes mais toutes bienveillantes et regardant dans la même direction.

Cela m'a apporté beaucoup de Joie et d'Espoir de rencontrer autant de jeunes personnes sur le chemin, conscientes de leur responsabilité vis-à-vis de notre Terre Mère.

Liste non exhaustive des activités :
Cours d'Aikido et méditation avec un maître local de 83 ans, cercles de paroles et de partage, disco-soupes conviviales, hutte de sudation, baignade dans l'étang, musique, danses, ballades, parties de frisbee sur la prairie, projection de film culte ;-)...
Nous y avons bénéficié d'une grande richesse d'expériences et de partages, malgré le confort rustique sans eau courante ni électricité, et les nuits passées sous les tipis à une température de près de 5°.


Après avoir reculé, le mois dernier, devant les nombreuses propositions de huttes de sudation lors du Festival du Chamanisme à Dole, en prétextant la trop basse température extérieure, j'ai grandement apprécié, malgré mes difficultés et mes doutes, pendant près de 2 heures, cette expérience du Feu, de l'Eau, de la Terre et de l'Air.
Je remercie la Terre Mère, dont la rafraîchissante humidité m'a permis de supporter les hautes températures de la hutte.


Je vous recommande vivement cette expérience de pleine nature, qui est proposée régulièrement à la Ferme des Tipis à 120 km de Paris, en particulier pour la Fête de la Saint-Jean, les 22 et 23 juin prochain (informations complètes à la fin de cet article)




Le week-end précédent, cette ferme était occupée par des jeunes quasi-délinquants des cités du Neuf-Trois (93), qui ont découvert la culture amérindienne grâce à Jean (notre chanteur de ce week-end), Jérôme et Virginie (nos hôtes), ainsi qu'un homme de sagesse amérindien de 75 ans, James Robideau, qui avait d'abord cru à la violence pour obtenir le respect des hommes blancs en Amérique du Nord, avant de prôner la non-violence comme seule solution durable.


James Robideau près du feu

Ces jeunes des cités ont été bluffés par ce qu'ils ont vécu ici avec cet homme et ne pourront plus continuer à agir comme ils le faisaient avant.
C'est grâce à ce type d'expérience que nous pouvons redonner à ces jeunes le respect des autres et la confiance dans leur vie future.
Ce n'est que la peur qui provoque la violence.

Par ailleurs, j'ai été très impressionné par les expériences, les compétences et l'humilité de Jérôme et Virginie Bassot, nos généreux et chaleureux hôtes fermiers.

Le travail qu'ils font depuis 15 ans en grandes cultures bio sans labour est juste extraordinaire. Ils font pousser jusqu'à 25 variétés différentes de céréales anciennes sur les mêmes parcelles. J'ai adoré aussi voir pousser, sur le même champ, du blé et des petits pois mélangés.

Nous avons constaté une biodiversité sans commune mesure avec celle de ses voisins céréaliers en conventionnel : chevreuil, biche, renard, buse, faisan,...

Avec une surface rassemblée de 120 ha, ils pratiquent juste à l'inverse de leurs voisins :
  • ils ne cultivent que 30 ha sur les 120 ha disponibles
  • ils découpent de plus en plus leur domaine en petites parcelles qu'ils séparent par des haies, pour retrouver et renforcer la biodiversité.
  • ils coupent la luzerne et la laisse sur place (au grand étonnement de leur voisins) pour enrichir leur terre
  • ils ont compté 200 vers de terre au m² à comparer à 500 au m² en forêt et à 2 au m² chez leurs voisins.
  • ils n’hésitent pas à laisser des terres couvertes d'engrais verts pendant 3 années avant de les mettre en culture.
  • ils ont revendu leur ancien matériel agricole qu'ils utilisaient pour labourer (et détruire la vie de la Terre) et ont réduit ainsi de 90% leurs coûts de matériel et supprimé leurs dettes.
  • ils vivent mieux avec leurs 30 ha cultivés que leurs voisins avec plusieurs centaines d'hectares 
  • ils ont dû renoncer, avec regret, à expliquer ce qu'ils font à leurs voisins, car cela déchaînait trop de violence
  • heureusement, ils échangent leurs graines (et leurs expériences) avec un réseau d'autres pionniers plus éloignés.
  • ils organisent régulièrement des portes ouvertes, pour expliquer aux paysans qui le souhaitent, ce qu'ils ont appris de leurs échecs et de leurs réussites.

A propos du Temazcal (hutte de sudation)

Dans la tradition amérindienne, le témazcal représente le ventre de la Terre, là où toute vie commence avec les 4 éléments.

Un témazcal est une hutte à sudation. Celle-ci est construite en arceaux de noisetier ou de saule. Cette structure est recouverte de couvertures.
A l'intérieur, on s'assoit en cercle autour des pierres volcaniques chauffées au Feu.

Grâce à la vapeur chaude, l’obscurité et bercé par les chants, le corps se libère de toutes ses toxines, le mental s’apaise et les émotions fortes se calment.

On retrouve cette pratique dans de nombreuses cultures à travers le monde.
Elle favorise un rapport plus harmonieux avec son corps, son esprit, la nature et ceux qui nous entourent.



===================================

Fête de la Musique à Paris
Jean C Dussin, Julie et Gabriel Oko investissent la fête de la musique
le 21 juin 2013 à Paris au Parc de Bercy avec des curanderos mexicains autour d'une veillée et d'un grand feu agrémentés de bonnes grosses percussions...


===================================

Fête de la St Jean et Hutte à sudation
le 22 et 23 juin 2013 à Tipi Bivouac

Nous vous convions  à Tipi-Bivouac pour la St Jean

L’après midi nous irons ramasser du bois tous ensemble dans la forêt afin de monter un grand Feu de St Jean ,nous aurons aussi confectionner des couronnes de fleurs et récolter les herbes médicinales : armoise, millepertuis, fougère,...
Nous nous réunirons le soir pour le dîner où chacun aura apporté quelque chose à partager .
Une salade composée, un taboulé, un beau fromage, un beau gâteau, du pain, des fruits, etc.... choisissez!.

Traditionnellement, nous chanterons,  danserons, racontons des histoires, autour du Feu, et quand les flammes seront apaisées nous sauterons par dessus.
Apportez vos instruments, vos contes, vos chants...
Pensez aussi à une bonne couverture pour la veillée, on peut dormir sous les étoiles.

Le matin de la St Jean le 24, il est recommandé de marcher pieds nus dans la rosée "l'eau du feu".
Cela vous protégera de la fièvre pour toute l'année (ancienne croyance).

Cette marche vous conduira devant la hutte où nous vous invitons à célébrer la naissance de l’Été.

Ensuite nous partagerons un petit déjeuner, et nous profiterons de cette belle journée du Dimanche 24 juin.

Comment participer à cette rencontre ?

Avant tout en étant présent et bienheureux d'être là!
En apportant vos repas pour le samedi midi, dimanche et des plats à partager samedi soir.
Si vous voulez dormir en tipi, 20 € pour Tipi bivouac
Si vous voulez camper avec votre matériel ou à la belle, 10 € pour Tipi Bivouac
Si vous préférer  un échange de service, c'est possible.
Vous  pouvez aussi venir sans héberger sur place, merci de laisser 5 € pour Tipi Bivouac .

Si vous participez à la hutte de sudation, nous espérons une donation pour l'association "J-M Bassot"

Merci à tous et aussi n'oubliez pas de nous prévenir de votre venue.

Jérôme et Virginie

http://tipibivouac.nuxit.net/

jeudi 9 mai 2013

Permaculture : même les déserts peuvent nourrir l'Humanité

Bonjour les ami(e)s,

J'ai participé ce lundi 6 mai au Forum 104 à une soirée exceptionnelle avec Warren Brush, un permaculteur américain.

Warren Brush

(Une introduction à la Permaculture se trouve en fin de cet article)


Cet homme est juste génial.
J'ai vécu ce soir-là de grands moments d'émotion tellement ce qu'il nous a raconté sur ses expériences de permaculture dans le monde (et surtout en Afrique) était émouvant.
Il s'est spécialisé dans la régénération de zones dévastées arides.

Une vidéo de la soirée sera bientôt accessible, mais vous pouvez déjà écouter l'enregistrement audio que j'ai fait de la soirée : http://goo.gl/HUROj
Cette soirée était organisée par mes ami(e)s Claire et Gildas de l'association de Permaculture Brin de Paille ainsi que par l'association GreenFriends-France :
http://www.greenfriends-europe.org/index.php/fr/m-action-fr/m-ecomodele-fr/m-centre-amma-france-fr


Warren Brush habite en Californie où il a créé en 2003, dans une zone montagneuse de Californie, dévastée par 120 ans d'élevage intensif, un centre de permaculture depuis 2003 : http://www.quailsprings.org/

Cette zone aride, dont les arbres et les sources avaient disparu, est redevenue en quelques années une région arborée et arrosée de sources.

Il y fait bon vivre dans des éco-constructions à base de sable, d'argile et de paille.

Tout la zone est maintenant irriguée sans besoin d'aucune source d'énergie, uniquement par la force de la gravité.

L'expérience acquise par Warren est tellement visible sur son territoire, qu'il est appelé régulièrement un peu partout dans le monde pour régénérer des terres dévastées et arides. 

C'est un conteur si remarquable que je me suis imaginé, un instant, partir en mission humanitaire avec lui.
Ce n'est pas un hasard s'il intervient dans le cadre du mouvement GreenFriends-France.
Il déborde d'amour à donner et à partager.
Cela fait plaisir de voir un permaculteur aussi à l'aise dans la technique que dans le don de soi, dans le Faire que dans l'Être.


Il me fait penser à un frère de cœur d'Aviram Rozin, l'enchanteur de Sadhana Forest à Auroville en Inde.

 
Lorsqu'un femme enceinte est entrée dans la salle du Forum 104, il nous a dit que tout ce qu'il fait, c'est pour le bébé qui est dans le ventre de cette maman,
et pour que nous arrêtions de prendre la nourriture de nos petits-enfants.

Il nous a longuement parlé des cercles en vie, ce qui aurait bien plus à mon amie Maryvonne.



Ce jeu d'enfant est utilisé pour repérer les futurs leaders de la communauté.
Chaque enfant à son tour parle de ce qui lui fait penser à un cercle.
Lorsque plus aucune idée de cercle ne leur vient à l'esprit, les derniers qui ont parlé seront probablement les futurs leader de la communauté.
Car tout leader doit garder en tête que tout est cyclique.
Si un leader pense que la Vie est linéaire, avec un avant et un après, sans retour à l'origine, il ne pourra pas être un bon leader.
 

Un des principes de Warren et de la permaculture : WASTE = FOOD
Tout déchet doit être transformé en ressource.

Il l'a admirablement démontré en montrant en Afrique un cloaque, source de malaria, où les habitants jetaient leurs eaux usées.
En moins d'un an, sans changer les habitudes des gens, il a transformé ce cloaque malade en une oasis de bananiers.
Les passants se demandent alors comment une telle oasis peut exister pendant la saison sèche. Magnifique !!!

Il nous a aussi longuement parlé de Chief Jake Swamp, un de ses maîtres spirituels, qui avait été invité à parler pendant 45 minutes devant le conseil d'administration d'une multinationale pour leur demander d'arrêter d'empoisonner son peuple avec les rejets toxiques dans leur rivière. Il avait préparer pendant des jours et des jours sa présentation avec de nombreuses courbes, diagrammes, chiffres, prouvant la toxicité de leur action.
Mais au moment de parler, il a senti une fissure dans son cœur et a préféré passer les 45 minutes à leur réciter le texte ci-dessous.
Les hommes d'affaire, les bras croisés, se demandaient pourquoi cet imbécile d'indien leur faisait perdre leur temps avec ses prières de remerciement.
Au bout de 45 minutes, on lui a demandé de partir sans avoir rien obtenu.
Le lendemain, une des personnes du conseil d'administration lui téléphone et lui dit qu'elle n'a pas dormi, qu'elle a senti comme une fissure dans son cœur.
En moins d'un an, avec l'aide de cette personne à l'intérieur et lui à l'extérieur, la multinationale a non seulement arrêté ses rejets toxiques dans la rivière de Chief Jake, mais elle a aussi arrêté tous ses rejets toxiques dans le monde entier.

Claire et Gildas sont revenus d'une formation de 2 jours avec Warren avec des étincelles dans les yeux.
Cette formation a été donnée dans le centre GreenFriends-France de la Ferme du Plessy près de Chartres :
http://www.greenfriends-europe.org/index.php/fr/m-action-fr/m-ecomodele-fr/m-centre-amma-france-fr
Claire et Gildas pratiquent une agriculture sauvage sur l'ancienne ligne de train circulaire qui passe dans Paris, en particulier dans le 17ème où habite Gildas.
Ils ont emmené Warren pour lui montrer leurs cultures et il a intégré dans une partie de son exposé (avec photos) la pratique de Claire et Gildas sous le nom : Urban Farming.

Warren a aussi travaillé avec les enfants-soldats du Libéria.
La guerre du Libéria s'est terminé quand après 15 ans les éléphants sont revenus (symbole de paix chez eux). Le général de la rébellion a alors demandé à ses 40 000 hommes de rendre leurs armes à la force de l'ONU.

Mais il a fallu pour cela que les femmes fassent la grève du sexe et menace de se laisser mourir de faim. Alors les éléphants sont revenus.
Warren nous a dit beaucoup de bien de Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue au suffrage universel à la tête d'un État africain.
Elle est co-récipiendaire du prix Nobel de la paix en 2011.
Elle a dit que tout ce qu'il faut pour que le monde soit en paix est que chaque famille possède un jardin !!!


Vidéos (en anglais) sur Warren Brush :


Permaculture Design Course (14 minutes 13)
International Permaculture Day 2012 (7 minutes 07)
What Do You Love: Warren Brush (1 minute 18)
Permaculture and peacemaking in a thirsty world (34 minutes 52)
Sustainable Living through Permaculture Systems (45 minutes 33)

===================================


Traduction de : http://www.mythicjourneys.org/newsletter_nov05_swamp.html

Une compréhension de l'aide intégrale de l'univers nous apporte un ancrage et nous permet de trouver notre place dans ce monde.
Retirez même un brin de cette tapisserie complexe, et l'ensemble du tissu tombe en morceaux.

Il était donc approprié que la première conférence Voyages Mythiques commence par une simple action de grâces.


Le Chef Jake Swamp est un chef spirituel respecté du clan du Loup de la nation Mohawk, et de la Confédération Iroquoise des Six Nations.
Il est également l'auteur de Giving Thanks:  A Native American Good Morning Message.

Le Chef Jake Swamp se dirige vers le centre du rassemblement, joint les mains, regarde vers le ciel et dit, d'abord dans sa langue maternelle («... ce qui me donne de la force.")
Il traduit ensuite sa bénédiction en anglais pour notre bénéfice :


«Nous sommes réunis pour cette belle journée. Nous joignons nos esprits comme si nous devenions une seule personne alors que nous rendons grâce à notre santé et notre bien-être. Nous regardons autour du monde et nous voyons les nombreux dons différents qui ont été donnés
par le Grand Esprit.
 

Nous rendons grâce à la Terre, notre Mère, et nous la saluons ce matin, pour le soin permanent qu'elle prend de nous. 

Nous rendons grâce à toutes les étendues d'eau, à cette eau qui permet d'étancher notre soif.
Quand nous voyons toutes les sortes d'herbes et la beauté de la verdure qui se présente à nous, nous les remercions pour tout ce qu'elles nous apportent dans notre vie.

Nous rendons grâces à toutes les plantes médicinales qui ont été plantées et qui emportent nos maladies.
Nous rendons grâce à toute la nourriture qui vient de la terre.

Nous rendons grâce à tous les poissons qui vivent dans les eaux, et à tous les insectes.


Nous rendons grâce à tous les parents d'origine animale, notamment le cerf, leur chef. Nous leur rendons grâce pour tout le nettoyage de la forêt qui permet de la garder propre.
Nous rendons grâce à tous les arbres du monde entier, pour chaque journous utilisons leur énergie. Nous devons toujours honorer et nous rappeler comme ils sont utiles pour nos vies.Nous prêtons attention aux oiseaux qui chantent leurs belles chansons, y compris leur chef, l'Aigle. Chaque fois que nous sommes pris dans la solitude, il suffit d'écouter leurs belles chansons, et nous sommes réconfortés dans nos esprits et nous allons mieux de nouveau.

Nous pensons aux quatre directions d'où les quatre vents arrivent, et nous rendons grâce pour l'air que nous respirons.


Nous rendons grâce à nos plus anciens grand-pères qui vinrent de l'Ouest, ces êtres du tonnerre. Comme ils grondent dans le ciel, nous savons que les eaux du monde seront régénérées.


Nous rendons grâce à notre plus vieux frère, le Soleil, car il est celui qui brille de sa lumière qui nous permet de voir clairement la création, et donne sa chaleur afin que tout puisse pousser.


Nous tenons à remercier notre plus ancienne grand-mère, la Lune, alors qu'elle continue de tenir la main à la Terre et à toutes les femmes du monde qui sont responsables d'apporter la vie. Elle est en charge des mouvements de toutes les eaux du monde,
y compris des eaux à l'intérieur de nous.Nous rendons grâce à ses aides, toutes les étoiles, qui apportent la rosée pour aider la vie de la plante lorsque nous avons des saisons sèches. Même si nous avons perdu beaucoup de connaissances des étoiles, de regarder leur beauté et leur brillance dispersée à travers le ciel nous réconforte assez pour leur dire merci pour ce qu'elles font.

Nous rendons grâce aux quatre êtres sacrés qui ont été affectés à veiller sur la famille humaine. Nous comptons sur eux chaque fois que nous entrons dans des endroits dangereux. Ils interviennent en notre nom et nous entraînent loin du danger.


Et maintenant, nous sommes arrivés à un endroit spécial au-delà des cieux où vit le Grand-Esprit.

Nous disons merci pour ce qui a été offert aux êtres humains dans ce monde, le don de la vie; nous savons bien d'où il est venu.

Bien
que nous ne
connaissions pas le visage du Créateur, nous pouvons sentir sa présence dans tous les êtres vivants, y compris en nous.

Et nous rendons grâce pour ce grand mystère au Créateur de toutes les choses dont nous jouissons chaque jour.


Ce matin, nous avons ouvert notre rencontre avec la gratitude d'être réunis. Yawehkowa. Merci."




Introduction à la Permaculture :

Voici une très belle introduction à la Permaculture :http://prezi.com/lyxrh4eveasb/permaculture/

Et aussi une magnifique expérience concrète de permaculture à Sadhana Forest Auroville en Inde :
Faire pousser les arbres pour faire grandir les Hommes (et les Femmes)
http://notre-essenciel.blogspot.fr/2011/12/faire-pousser-les-arbres-pour-faire.html


Et si vous souhaitez en savoir plus, voici quelques autres liens sur la Permaculture et la Transition :

L'essence de la Permaculture : http://www.holmgren.com.au/DLFiles/PDFs/Essence_of_Pc_French.pdf

L'association Brin de Paille qui diffuse la Permaculture en France : http://asso.permaculture.fr/
Sa page de ressources sur la Permaculture : http://asso.permaculture.fr/permaculture/ressources/

Voici la description de la permaculture proposée par Brin de Paille :

La permaculture est une méthode de conception permettant de créer des environnements répondant aux besoins des êtres humains, tout en respectant la nature.

La permaculture s’est dans un premier temps concentrée sur l’établissement de systèmes agricoles durables («agriculture permanente»), avant d’élargir son champ de vision à toute la société («culture permanente»), au travers par exemple de ses systèmes agricoles, socio-culturels, industriels ou financiers.

La conception permaculturelle (design en anglais), basée sur l’observation et la reproduction des écosystèmes naturels, se fait par une approche systémique qui vise à interconnecter les éléments du système conçu, grâce à des principes d’efficacité énergétique, pour créer des environnements durables, résilients
et répondant aux besoins de tous les êtres vivants.

Au cœur de la pratique de la permaculture se trouve une éthique et

un ensemble de valeurs fondamentales qui doivent gouverner l’action en permaculture, quelle que soit l’échelle d’application.

L’éthique de la permaculture peut se résumer ainsi :

  • Respecter la Terre – Comprendre que la Terre est source de vie et l’homme en est donc dépendant.
    L’homme se doit de vivre en harmonie avec elle pour leur destinée commune.

  • Respecter l’Humain – Comprendre la nature profonde de l’humain, dans son comportement individuel et collectif.
    Replacer l’humain au centre de toute les préoccupations et se poser sans cesse la question des conséquences humaines de chaque décision.
    Agir pour le bien de chaque être humain à commencer par soi.

  • Partager équitablement et créer l’abondance– S’assurer que les ressources de la planète augmentent au lieu de diminuer et qu’elles soient partagées équitablement et consommées raisonnablement.
Le Mouvement des Villes et Territoires en Transition (créé en Angleterre en 2006 par Rob Hopkins, enseignant en Permaculture) explore des pistes pour retrouver la solidarité et de la convivialité face au changement climatique et au Pic de Pétrole.
Il y a déjà plusieurs milliers d'initiatives dans le monde et une centaine en France.

Voici quelques liens qui vous informeront de ce sujet :

Guide des Initiatives de Transition :

Le réseau social de la communauté des Transitionneurs :
http://fr.wiser.org/group/transitionfr

Transition Paris Ile de France : http://fr.wiser.org/group/transitionparisidf

Mon initiative de Transition à Bagneux : http://fr.wiser.org/group/sdset

Le site officiel Transition France : http://www.transitionfrance.fr/

Et le mouvement proche des Incroyables Comestibles

On plante partout où c’est possible, on arrose et on partage.